Mon avis sur… Cinquantes nuances de Grey, d’E.L. James

50 nuances

Après avoir entendu parler longuement de ce roman plutôt controversé, après avoir hésité longuement, parce que ce n’est pas DU TOUT mon style de lecture habituel, et que je ne voulais pas regretter mon choix, ce fut finalement un évènement dans ma vie personnelle qui m’a poussée à m’intéresser de plus près à Cinquante nuances de Grey. Et grâce à ma meilleure amie, je l’ai reçu pour Noël. Merci, A! 🙂 Contente d’avoir reçu ce livre en cadeau, j’ai aussi voulu partager ma joie avec les membres du forum Livraddict, où j’ai organisé une lecture commune pour le tome 1 de la série. Je profite donc de cet article pour remercier toutes les participantes et l’unique participant de cette lecture.

Résumé du livre :

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme.
Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Au départ, j’appréhendais un peu cette lecture. J’avais peur que le thème de l’érotisme y soit trop présent, qu’il n’y ait pas vraiment d’histoire autour. Or, ce ne fut pas le cas : il faut passer au moins une centaine de pages avant d’arriver dans le « vif » du sujet, et ne croyez pas que je veuille dire par là que l’histoire est inintéressante, au contraire. L’auteure est arrivée à me surprendre du début à la fin, en commençant par le personnage d’Anastasia, que j’ai trouvée drôle et rafraîchissante avec ses réactions et ses questionnements. Bizarrement, je m’attendais à rencontrer une fille qui n’avait jamais rencontré d’hommes auparavant, or, elle a quand même quelques amis du sexe opposé, ce qui rend l’histoire d’autant plus intéressante. Les autres personnages gravitant autour d’Ana et Christian sont aussi très intéressants.

Puis vient Christian. Un homme autoritaire, mystérieux, qu’on soupçonnerait de maltraiter la plupart de ses conquêtes, et pourtant… À plusieurs reprises, je me suis demandée si Ana n’était pas folle de ne pas accepter tout de suite son offre. Il est si respectueux envers elle, en plus d’être dépeint comme incroyablement beau et riche… Mais bon. J’imagine qu’il fallait mettre un peu de suspens dans cette histoire! 😛

Et la fin… Sans être déçue, j’ai été attristée par la fin de ce premier tome. Tout de suite, je me suis dit qu’il fallait que je me procure le deuxième. Ce qui prouve, je pense, que j’ai bien apprécié ce qui était ma première expérience avec ce style littéraire. C’est un roman qui, malgré quelques longueurs, est captivant. Sûrement un de mes coups de coeur de l’année!

Je lui accorde un 9/10 à ce roman. 🙂

J’ai été tagguée! – Les 13 questions de Lau

C’est le printemps et c’est aussi la saison des tags! Après avoir fait celui de Selena sur les habitudes de lecture, il est maintenant temps de répondre aux questions de Lau, une nouvelle amie de la blogosphère. Un tag aux questions hétéroclites et originales.

1) À tout seigneur tout honneur, commençons par le commencement : quel est votre dernier livre coup de cœur (ça peut servir) ?
Mon dernier coup de coeur revient à La fille de papier, de Guillaume Musso. Une histoire qui, quoi que bien ancrée dans l’imaginaire, traite de sujets sérieux d’une manière sensible, avec une pointe d’humour qui fait du bien.

2) Et le dernier qui vous est tombé des mains (idem) ?
Il s’agit de Uglies, de Scott Westerfeld. Malheureusement, ce coup-ci, j’ai moyennement aimé ma lecture.

3) Quel est votre personnage de fiction incontournable inoubliable ?
Mon enfance a été bercée par Anne Shirley de la série Anne… La Maison aux Pignons verts, écrite par Lucy Maud Montgomery. 🙂

4) Que vous évoquent les contes de Canterbury ?
Tout comme Lau, je n’ai aucune idée de ce que sont ces contes, alors je donne ma langue au chat!

5) Salé ou sucré ?
Le sucré, toujours!
6) Biscuits ou bonbons ?
Les deux? Haha. Mais puisqu’il faut choisir… je dirais biscuits!

7) Ovin ou caprin (justifiez vos réponses que diable) ?
Ovin. Parce qu’avec mes cheveux frisés naturels, on me comparait souvent à un mouton! 😛
8) Où étiez-vous le 13 mars 2013 vers 20h30 ?
Hum.. je ne sais pas. Sûrement à la maison, devant la télé ou devant l’ordi.

9) Y a-t-il de la vie sur Mars ?
Sûrement, mais je ne veux pas trop y penser (c’est que je suis peureuse, voyez-vous!)

10) Connaissez-vous la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste ? Et la question ?
Quelques fois, j’aimerais bien savoir, mais malheureusement, non. Si quelqu’un connait la réponse, qu’il se manifeste maintenant!

11) Si vous étiez un super-héros ou une super-héroïne, comment serait votre costume ?
Hum… Probablement quelque chose de chic, avec des brillants, du rouge et un grand K à l’avant. Et un casque avec des oreilles de chat! J’ai toujours voulu un casque avec des oreilles de chat! 😛

12) Sans réfléchir trop, quel livre offririez-vous à vos amis les yeux fermés ?
À un amoureux potentiel : Quand souffle le Vent du Nord de Daniel Glattauer,

À toutes les princesses du monde entier : Éphémère de Lauren DeStephano

À ceux qui veulent me comprendre un peu plus, ma bible : Soutien-gorge rose et veston noir, de Rafaële Germain.

13) Quel genre de littérature n’achèterez-vous jamais ? Et pourquoi ?
Vous ne me verrez jamais acheter de Bds. Vous ne me verrez pas non plus dans les rayons de l’horreur.

Mon avis sur… Uglies de Scott Westerfeld

uglies

Ce livre m’a été offert par mon amie Fille-de-lecture dans le cadre du swap Tissons des Liens. Le résumé m’avait tapé dans l’oeil depuis longtemps, et j’avais hâte de plonger dans ce nouvel univers dystopique.

Résumé du livre :

Dans le monde de l’extrême beauté les gens normaux sont en danger.
Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser…
Mais la veille de son anniver­saire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’État : une manipulation.
Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succombera la perfection ?

L’aspect normalité VS originalité, beauté VS laideur de ce roman m’avait tout de suite intriguée. Malheureusement, il m’a fallu beaucoup de temps pour pouvoir m’immerger dans l’univers de l’auteur. Dès le départ, j’avais du mal à me situer dans le temps et l’espace dans cette histoire. J’avançais à pas de tortue, ayant de la difficulté à m’attacher aux personnages, à accrocher à l’intrigue.

Pourtant, l’héroïne du roman n’est pas inintéressante : Tally est une jeune fille qui se considère laide et sans intérêt. Son plus grand rêve est de devenir une Pretty, le genre de fille parfaite que l’on devient à seize ans, dans le monde de Uglies. Malgré sa fixation sur son apparence, Tally est une fille enjouée qui n’hésite pas à profiter de sa jeunesse pour faire un tas de bêtises. C’est comme ça qu’elle rencontrera Shay, une autre Ugly, avec qui elle se liera rapidement d’amitié. Mais Shay est différente des autres filles de son âge : elle se fiche de son apparence. Cette différence amènera Tally à se poser mille et unes questions, surtout quand sa nouvelle amie décidera de s’enfuir pour aller rejoindre un certain David… Tout cela renferme un secret qui pourrait avoir une incidence sur l’avenir de tous les jeunes Uglies.

De son côté, Tally, bien que déterminée à retrouver ses anciens amis et à devenir jolie, devra faire un choix déchirant : préférera-t-elle la beauté ou l’amitié?

L’histoire devient vraiment intéressante sur le tard, donc environ à la troisième partie du roman. C’est là que l’action se déploit et qu’on en vient à connaître le noyau de l’intrigue. À partir de là, je n’ai pas pu détacher mes yeux du livre. Tally, qui a découvert l’endroit mystérieux où Shay s’en est allée et s’y est introduite en tant qu’espionne pour la méchante Docteure Cable (imaginez une espèce de Cruella DeVil en version robot, genre!), se rend compte que la vie en tant qu’Uglies n’est pas si mauvaise.

De plus, sa relation avec David va s’intensifier, et on va ENFIN pouvoir commencer à s’attacher aux personnages. La fin n’en est pas vraiment une, parce qu’on devine qu’il y a une suite à l’histoire… Suite que je ne suis pas vraiment certaine de lire, étant donné l’avis plutôt moyen que j’ai sur ce premier tome.

J’accorde à ce roman la note de 6/10.

Chronique Popcorn : L’Appel

the call

 

Résumé du film :

Jordan travaille comme répartitrice aux urgences (911). Sa responsabilité : rassurer les gens et s’assurer de leur sécurité, tout en restant le plus distante possible. Après qu’un appel ait mal tourné, la jeune femme, incarnée par Halle Berry, remet sa carrière en question. Jusqu’à ce qu’elle reçoive l’appel de Casey, une jeune adolescente prisonnière d’un coffre de voiture. Ce sera l’occasion, pour Jordan, de réparer son erreur… ou d’échouer lamentablement, encore une fois.

 

Ce film est tout simplement FOU. C’est un suspens rempli de rebondissements, du début à la fin. Étant de nature peureuse, j’ai été stressée et assise sur le bout de mon siège tout le long. Le jeu d’Halle Berry est vrai et poignant, tout comme celui d’Abigail Breslin, l’actrice qui interprète la jeune Casey, est bouleversant. Et que dire du personnage de Michael, le kidnappeur… il est dérangé, et dérangeant.

C’est un film qui nous en apprend beaucoup sur l’envers du décor des services de premiers répondants, ce qui est vraiment intéressant. Il m’a aussi émerveillé au niveau de l’intelligence humaine en général : jusqu’où les gens peuvent-ils aller pour sauver leur vie? Combien de gens iront jusqu’à se mettre en danger pour sauver la vie d’un inconnu?

Petit bémol : J’aurais cependant apprécié que la relation entre Michael et la « mystérieuse blonde » soit mieux expliquée, car même si celle-ci a une grande place dans l’intrigue du film, elle reste toujours ambigue.

En bref, l’Appel (V.O. The Call) est un film à voir si vous êtes fans de thriller. Par contre, foi de peureuse, les filles : trainez vos amoureux avec vous si vous êtes un tant soit peu sensibles… C’est à ça qu’ils servent, non? 😉

Je donne à ce film la note de 9/10.

Une recette gourmande : Spécial St-Patrick!

Je sais, je sais, on n’est pas lundi, et ça fait un sacré bout de temps que je n’ai pas partagé de recettes sur mon blogue! 😛 Mais bon, celle-ci, je me devais de la partager, puisqu’elle me vient de mon amie Tania (mieux connue sous le pseudonyme Froggy!) et qu’elle convient parfaitement à cette fête (que je ne fête pas, n’ayant en moi aucun sang irlandais) où le vert est à l’honneur, et j’ai nommé : la St-Patrick! 😀

J’ai goûté pour la première fois à ce dessert sous forme de tarte, mais je n’ai pas réussi à avoir la recette, jusqu’à ce que Tania publie un statut bizarre sur Facebook parlant de carrés à la sauterelle. Intriguée, j’ai voulu savoir ce que son dessert mystérieux contenait… Et voilà! 🙂

Carrés à la sauterelle (ou la recette qui a le nom le plus bizarre au monde)

  • 1 1/2 tasse [375 mL] de chapelure au chocolat ou 20 biscuits Oreo écrasés
  • 1/4 de tasse [60 mL] de beurre mou
  • 32 grosses guimauves
  • 1/2 tasse [125 mL] de lait
  • 1/2 tasse [125 mL] de crème de menthe [ou de sirop de crème de menthe]
  • 2 tasses [500 mL] de mélange pour crème fouettée du commerce
  • Mélanger la chapelure et le beurre; couvrir le fond de plat carré de 9 pouces [23 cm]; réserver.
  • Dans un bain-marie, fondre les guimauves avec le lait.
  • Ajouter la crème de menthe [ou le sirop] et congeler ce mélange 15 minutes.
  • Battre le mélange pour crème fouttée jusqu’à l’obtention de pics fermes.
  • Ajouter délicatement au mélange de guimauves, avec une mixette..
  • Étendre ce mélange sur le fond préparé.
  • Couvrir et conserver au congélateur (1 heure)

 Personnellement, j’ai augmenté de moitié la quantité de beurre parce que la croûte ne semblait pas vouloir assez tenir à mon goût. Un petit dessert tout simple et délicieux!

J’ai été taguée! – Mes habitudes de lecture

C’est avec surprise que j’ai découvert que j’avais été taguée par mon amie Selena. Les « tags » sont des questionnaires sur tout et rien, et bien que je ne sache pas toujours quoi dire quand vient le temps de parler de moi, j’avoue que j’aime bien répondre à ce type de questions! 🙂

Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?

Non. Dans la vie, je suis quelqu’un de raisonnable (peut-être même un peu trop, parfois…), et même si quelques fois j’aurais envie de me faire plaisir et de dévaliser les librairies, je succombe rarement.

A quelle fréquence achètes-tu des livres ?

Environ une fois par mois.

As-tu une librairie favorite ?

Lorsque j’achète mes livres, le premier endroit qui me vient à l’esprit est Renaud-Bray, une chaîne de librairies québécoises. Sinon, je vais voir chez Archambault. Magasins spécialisés en musique, étonnamment, ils ont une grande sélection de livres à prix raisonnable! 🙂

Fais-tu tes achats de livres seule ou accompagnée ?

Généralement, je suis accompagnée d’amies ou de mes parents. C’est un peu une activité sociale. 🙂

Librairie ou achats sur le net ?

Librairie à 100 %! Même si je passe beaucoup (trop) de temps sur l’ordinateur dans ma vie, je ne suis pas du tout portée vers les achats sur le web. C’est mon côté méfiant, j’imagine…

Préfères-tu les livres d’occasion, neufs ou les deux ?

J’aurais tendance à dire les deux. J’emprunte quelques fois des livres à des amies, donc je n’ai rien contre le fait de lire un livre qui a déjà été lu, s’il est en bon état. Par contre, je ne résisterai jamais au plaisir d’ouvrir un livre neuf! 😀

Qu’aimes-tu dans le shopping livresque ?

J’aime le fait de me promener pendant des heures dans les rayons, d’être entourée de livres, de prendre le temps de lire les résumés, de faire un choix selon le coup de coeur que j’aurai eu. Et surtout, j’aime l’objet en tant que tel!

Te fixes-tu une limite d’achat par mois ?

Ça dépend de mes obligations du mois. 🙂

A combien s’élève ta wish-list ?

Selon Livraddict, ma wish-list contient jusqu’à maintenant 16 livres de tous genres.

Cite trois livres que tu veux tout de suite…

Le troisième tome de la série Cinquantes nuances de Grey : Cinquante nuances plus claires;

Le troisième tome de la série La Vie épicée de Charlotte Lavigne : Cabernet Sauvignon et Shortcake aux fraises et finalement

Dévoile-moi, le premier tome de la série Crossfire, dont j’entends beaucoup trop parler!

Vers quel type de livres te tournes-tu en premier ?

J’ai une préférence marquée pour les livres de filles (chick-litt) et la dystopie.

Pré-commandes-tu tes livres ?

Non.

Pourquoi un tel pseudo/nom de blog ?

Le nom de mon blogue provient d’une citation qui m’inspire beaucoup. J’accorde beaucoup d’importance au fait de réaliser ses rêves.

Parles-nous de ton prof préféré ?

Ahhhhhhh. Mon prof préféré est sans contredit mon prof de français de secondaire 4. Un homme gentil, attentif, inspirant… J’ai passé avec lui une de mes meilleures années au secondaire et d’ailleurs, je l’admire tellement en tant qu’humain que nous sommes encore en contact via Facebook. 😛

Quel est ton endroit préféré au monde ?

Ma ville préférée au monde est New-York. Il y a toujours quelque chose à voir, à faire. Par contre, je ne me vois pas y habiter. J’y suis allée deux fois et j’y retournerais n’importe quand. 🙂

Mon pays préféré est l’Espagne. J’adore ses paysages, sa culture, sa nourriture… J’y retournerais demain et j’y resterais pour toujours.

Parles-nous de ton premier concert :

J’ai vu tellement de concerts dans ma vie que je ne me souviens plus du premier… C’est triste d’être aussi chanceuse…!

Un endroit que tu aimerais visiter :

Si on met de côté l’Angleterre, qui est ma destination de rêve depuis que je suis toute petite et que je vais visiter FINALEMENT à la fin du mois de mai, j’aimerais visiter :

Vancouver : c’est une des villes canadiennes qui m’a le plus intriguée de ma vie, et une des seules que je n’ai pas visitées.

La Belgique : Faire la connaissance d’un de mes meilleurs amis via le web m’a donné envie de visiter ce pays qui m’est encore inconnu. 🙂

Parle nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment :

Mon futur déménagement! Mais c’est une folie optimiste : Je vais ENFIN être libre et vivre dans MES affaires. Yééééé! L’été ne peut pas arriver assez vite! 😛

Si tu pouvais avoir quelque chose instantanément rien qu’en claquant des doigts, ce serait quoi ?

Je ferais venir chez-moi toutes les personnes que je juge trop loin de moi et je leur ferais un gros câlin! 🙂 Sinon, je prendrais bien un emploi stable dans mon domaine d’études! 😀

Je taggue : Roxinelle, Marie-Philippe, Hed, et tous ceux qui voudront bien se prêter au jeu. 😉

Mon avis sur… La Fille de Papier de Guillaume Musso

la-fille-de-papier

Ce livre m’a gentiment été prêté par mon amie Fille-de-lecture, dont le pseudonyme rappelle étrangement le titre de ce roman. Est-ce voulu? Il faudra que je me rappelle de lui poser la question lorsqu’on se reverra ou qu’elle me réponde lorsqu’elle passera par ici…

Résumé du livre :

« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
– D’où sortez-vous ?
– Je suis tombée.
– Tombée d’où ?
– Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi !
»

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant !

Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

Cela faisait un bout de temps que j’entendais parler de ce livre et que je voulais le lire. C’était le premier roman de Musso que je lisais, ce qui ajoutait à mon bonheur : j’aime bien découvrir de nouveaux auteurs…

Après un début plutôt lent à mes yeux – un prologue regroupant plusieurs copies « d’articles » de journaux, ce n’est pas selon moi le meilleur moyen pour un lecteur d’entrer dans l’univers des personnages… même pour une journaliste de formation comme moi! – je me suis enfin laissée entraîner dans l’univers de Tom Boyd, cet écrivain à succès dont le coeur a été brisé par sa fiancée et qui sombre rapidement dans une dépression dont personne, pas même ses meilleurs amis, semblent pouvoir le sauver. Personne, sauf peut-être Billie, le produit de son imagination, une fille sortie tout droit de son livre, en chair et en os…

Je m’attendais, en lisant le résumé de ce roman, à une histoire fantastique mettant en vedette l’héroïne de roman et son créateur, doublée d’une histoire d’amour. C’est un peu ça, mais c’est aussi l’histoire de « vrais » humains qui ont un passé, un présent et un futur. L’histoire de gens qui ont tous leurs failles et leurs points forts, et d’un livre qui les relient tous d’une manière ou d’une autre. Un roman qui nous fait voyager d’un bout à l’autre de la planète.

Ce roman captivant m’a séduite. Certains disent que la fin est décevante, mais ce n’est pas mon opinion. Au contraire, celle-ci m’a fait sourire. Par contre, j’en aurais pris plus, mais c’est surtout parce que je m’étais attachée aux personnages.

J’accorde à cette belle histoire une note de 9/10.

 

Mon avis sur… 17 lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

17_Lunes

Après avoir lu 16 lunes, je n’avais qu’une envie : me procurer la suite! Comme j’allais voir le film Sublimes Créatures, inspiré d’une premier tome de cette saga, avec la même amie qui m’avait prêté ce roman, je lui ai remis 16 lunes et elle m’a prêté 17 lunes!

D’ailleurs, un petit mot sur le film : Bien qu’on dise qu’il soit inspiré du roman, j’ai été franchement déçue par cette adaptation cinématographique. Je ne sais pas si c’est par manque de budget ou autres soucis, mais plusieurs personnages du livre (certains cruciaux, comme Marian la bibliothécaire et Mitchell, le père d’Ethan) ne figurent pas dans le film. Ainsi, plusieurs évènements de l’histoire ont été changés, et l’histoire semble en être une toute différente. Ces changements m’ont beaucoup déstabilisée, car j’avais lu le roman en pensant qu’il serait fidèle au film. Malgré tout, j’ai passé un moment agréable, mais je crois que si je devais vous donner un conseil, chers lecteurs, ce serait celui-ci : n’allez pas voir ce film. Lisez plutôt cette magnifique série, qui offre beaucoup plus de possibilités à votre imagination.

Résumé du livre :

Je n’aurais jamais imaginé que Lena pourrait me fuir ou me cacher des choses. Qu’un jour arriverait où nous ne nous comprendrions plus. Mon statut de Mortel m’interdisait l’accès au monde des Enchanteurs, mais était-ce une raison pour rompre tout lien ? 
 
Après le désastre du seizième anniversaire de Lena, j’avais pensé que l’aimer et la soutenir suffiraient. Mais il fallait croire que je m’étais trompé. Et que notre amour, indestructible hier, était à présent voué à l’échec… 
 

L’amour est-il encore plus fort que le destin ?

L’action de ce roman se déroule après la mort de l’oncle de Lena, Macon Ravenwood. Tous les proches de ce dernier sont lourdement affectés par son décès, évidemment. Mais la plus affectée de tous reste Lena.

Comme Ethan, je m’attendais à ce que cette épreuve rapproche les deux amoureux. Or, c’est plutôt le contraire qui se produit. Lena devient de plus en plus distante, sans raison apparente. Puis un jour, elle annonce que sa famille doit quitter Gatlin. Mais le plus surprenant, c’est l’arrivée en ville d’un jeune étranger à la moto, John Breed. Un jeune homme aux origines étranges, qui traîne avec Ridley, la cousine ténébreuse de Lena. Un jeune homme avec qui Lena partira on ne sait où (mais moi je le sais!), en quête de liberté nouvelle…

C’est donc dans une ambiance noire qu’on retrouvera un narrateur déboussolé qui a perdu sa petite amie. Mais tout n’est pas si noir! À travers cette nouvelle aventure, Ethan fera la connaissance de l’assistance de Marian, Olivia. Les deux jeunes se lieront d’amitié assez rapidement. Il en découvrira aussi davantage sur le passé de sa mère et sur sa famille. Et lentement, il se rendra compte qu’il ne peut bousculer l’Ordre des Choses : Lena et lui seront liés à jamais, qu’ils le veuillent ou non.

Ce deuxième tome est rempli de rebondissements. On en apprend davantage sur tous les personnages du premier tome, et certains, comme Ridley, seront mis à l’avant-plan. C’est encore une fois un roman qui se lit d’une traite et dont on ne peut qu’attendre la suite…

Par contre, le caractère de Lena m’a agacée tout au long de ma lecture. Je me suis souvent surprise à espérer qu’Ethan finisse avec Liv…

Malgré cet accroc, j’accorde à ce livre la note de 9/10!

Mon avis sur… 16 lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

16 lunes

Je surfais tranquillement sur Facebook lorsque j’ai remarqué le statut d’une amie qui disait rechercher un(e) ami(e) pour aller voir le film Sublimes Créatures (V.F. de Beautiful Creatures). Comme j’adore le cinéma, je me suis tout de suite proposée. Il y avait un hic, cependant : je n’avais aucune idée de l’histoire qui se dessinait derrière ce titre. J’ai donc demandé si elle accepterait de me prêter le livre. C’est donc sans aucune attente que j’ai plongé dans l’univers de 16 lunes, qui est le premier tome d’une série de quatre.

Résumé :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction… Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver… L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Ce roman raconte l’histoire d’Ethan Wate, un adolescent de 16 ans tout ce qu’il y a de plus ordinaire, habitant Gatlin, une ville tout ce qu’il y a de plus ordinaire, située en Caroline du Sud. Du moins, c’est ce qu’il croyait, jusqu’à l’arrivée de Lena Duchannes, une fille tout ce qu’il y a de plus extraordinaire, qui bouleversera sa vie.

En effet, depuis que Lena Duchannes, la nièce du vieux fou du village, a emménagé à Gatlin, il se passe des choses étranges. Des choses qu’on pourrait attribuer au hasard, mais le hasard, si on en croit la vieille gouvernante d’Ethan, Amma, et l’oncle de Lena, Macon, n’existe pas. Ethan se rendra vite compte que la fille de qui il est tombé amoureux malgré lui, et qu’il défend contre vents et marées, est plus qu’originale. C’est une Élue, une Enchanteresse. Vous pensez que c’est chouette? Pas vraiment. À 16 ans, dans l’univers de Kami Garcia, les Enchanteurs doivent être « Appelés ». Cette cérémonie déterminera si la jeune apprentie deviendra Lumière ou Ténèbres. Le destin de Lena, et donc celui d’Ethan, est donc lourdement menacé… Peut-être plus que vous ne le croyez…

J’ai bien aimé cette histoire. Malgré quelques longueurs au début, les scènes y sont très bien décrites, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas et qu’on a de la difficulté à poser le livre.

Curieusement, les personnages m’ont tous laissé une impression différente. Ethan est un garçon tout ce qu’il y a de plus adorable, et si j’avais été adolescente, j’aurais probablement aimé qu’il s’intéresse à moi. Amma est une vieille dame adorable aussi, même si sa façon de surprotéger Ethan est un peu agaçante. Son côté excentrique me faisait tantôt rire, tantôt grimacer. Les Soeurs, grandes-tantes centenaires d’Ethan, sont mes personnages préférées. Avec leurs répliques teintées d’humour, elles mettent un peu de fraîcheur à une histoire un peu sombre. L’Oncle Macon est un homme distingué, mystérieux, dont on a envie de percer tous les secrets. Link est un ado un peu attardé, mais attachant. La famille de Lena est… surprenante. Tandis que Lena… Eh bien, j’ai passé mon temps à la trouver énervante, même si une partie de moi la comprenait un peu. Cette façon de vouloir passer inaperçue mais, en même temps, de se replier sur elle-même au moindre souci… Argh. Heureusement, à certains moments, on sent qu’elle accepte de se livrer un peu plus, et ça donne moins l’impression qu’elle se plaint tout le temps, mais ce côté d’elle m’a un peu déçue.

En bref, c’était une lecture sympatique. Ça m’a fait du bien de retomber dans un univers magique, ce que je n’avais pas vu depuis Harry Potter. Par contre, même si j’ai bien hâte de voir ce que ça donnera au grand écran, ce n’est pas un coup de coeur pour moi.

Je lui accorde donc la note de 8/10.