Mon avis sur… Lennon de David Foenkinos

lennon

 

Ce livre m’avait été offert par Fille-de-lecture dans le cadre du swap Tissons des liens, il y a quelques mois. Bien que le sujet me tentait énormément, plein d’autre lectures me sont tombées dessus et puis finalement, lors de la préparation de mes valises pour mon voyage en Angleterre et en Écosse, je l’ai glissé dans mon bagage à main : il est si mince et en plus, le contexte était juste parfait, vous allez comprendre pourquoi un peu plus tard!

 

Résumé du livre :

Après une enfance terrible, une plongée précoce dans l’immense célébrité, sa rencontre décisive avec Yoko Ono, des années d’errance et de drogue, John Lennon a décidé d’interrompre sa carrière en 1975, à l’âge de 35 ans, pour s’occuper de son fils Sean.
Pendant cinq années, à New York, il s’est retiré de la vie médiatique et n’a pas sorti d’album.
C’est durant cette période qu’il a pris le temps de réfléchir à la folie de son parcours.
Jusqu’à ce que le fil de son existence soit brutalement interrompu, le 8 décembre 1980, jour de son assassinat par un déséquilibré. Imaginant les confessions du créateur des Beatles et s’emparant d’une période méconnue de sa vie, David Foenkinos dresse un portrait intime et inédit de John Lennon.
 
Premièrement, je dois dire que je suis une grande fan des Beatles, puisque mon père m’a initiée très jeune à leur musique. John Lennon, pour moi, est un des plus grands musiciens de la planète, un homme que j’ai toujours respecté et admiré profondément. Voilà pourquoi j’étais très heureuse que mon amie Fille-de-lecture m’offre ce livre, qui n’était même pas officiellement dans ma wishlist, en cadeau.
 
Deuxièmement, David Foenkinos semble être, lui aussi, un grand fan des Beatles et de John. Il faut l’être un peu, vous allez me dire, pour écrire un livre sur lui… mais dans ce livre, ce qui est étonnant, c’est qu’on n’en fait pas l’éloge. Loin de là, même.
 
Foenkinos nous amène dans la vie privée de John, plus particulièrement dans le cabinet de son psychologue, où John raconte sa vie… ou devrais-je dire ses problèmes. Car dans ce livre, on voit qu’être une célébrité n’a pas été facile pour Lennon, qu’il a connu de bien tristes déboires et que, contrairement à ce qu’on peut penser, ce n’est pas la musique qui l’a sauvé, c’est une femme. On comprend aussi bien des choses sur la composition de ses chansons ainsi que sur l’histoire de SON groupe, les Beatles. (Car oui, c’est SON groupe. C’est important de le souligner!). C’est un livre assez noir, teinté de l’humour noir britannique à la John Lennon. Un roman biographique très intéressant, par contre, où on découvre John comme un homme torturé, un vrai fou, par moments, mais les coincidences que soulignent l’auteur nous font penser qu’il était bien plus au courant de son destin qu’on aurait pu le croire…
 
Je donne un 8/10 à ce roman, où David Foenkinos sait dépeindre parfaitement la souffrance d’un homme connu pourtant pour ses efforts de paix.

 

Advertisements

5 Comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s