Mon avis sur… Calendar Girl – Juin d’Audrey Carlan

Résumé :

Mia est à Washington D.C. pour jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et l’un des plus riches hommes d’affaires des Etats-Unis. Mais quand elle rencontre son fils, un jeune sénateur, beau, riche et raffiné, son séjour devient plus excitant.

Je trouvais que ce tome avait du potentiel en lisant le résumé, mais il m’a moins enthousiasmée que les autres. Mia doit quitter Hawaï pour se rendre à Washington pour rencontrer son nouveau client, un richissime homme d’affaires qui pourrait être son père. Heureusement pour elle, l’homme semble pétri de bonnes intentions envers elle et en ce qui a trait à ses projets philanthropiques. Son fils, Aaron Shipley, est un Sénateur qui aspire à une grande carrière politique. Sa première rencontre avec Mia s’annonçait prometteuse mais finalement, j’en suis ressortie bien déçue.

J’ai trouvé que ce tome manquait d’action et tournait plus autour de l’histoire des personnages secondaires comme Warren Shipley et Kathleen qu’autour de l’héroïne elle-même. Je remarque que Mia aime bien jouer les entremetteuses! Par contre, le roman se termine sur un événement-clé qui changera sûrement beaucoup de choses dans l’histoire de Mia. J’ai bien hâte de voir ce qui ressortira de cette épreuve dans le prochain tome! En espérant que l’intrigue ne s’essouffle pas…

Je donne à ce livre une note de 7/10.

Advertisements

Chronique Popcorn : Ready : Player One

Résumé :

2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a pris soin de dissimuler dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire. Mais lorsqu’un jeune garçon, Wade Watts, qui n’a pourtant pas le profil d’un héros, décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant…

Ready : Player One n’est pas le genre de film que j’irais voir habituellement au cinéma, mais cette fois, la bande-annonce et l’histoire du film m’intriguaient. J’ai trouvé l’intrigue vraiment intéressante à suivre, par contre, il est clair que dans ce monde, les Humains sont plus intéressés par la fiction que la réalité, ce qui est déplorable, dans un sens. Moi qui n’est pas une fervente « gameuse », j’ai quand même réussi à adhérer rapidement à l’histoire, et le fait que le film se déroule en semi-animation a fini par arrêter de me déstabiliser après la première demi-heure. Il y a quand même plusieurs références aux jeux vidéos vintage que j’ai reconnues et vraiment appréciées. C’est un film qui renferme beaucoup d’action malgré un sujet qu’on pourrait croire plus axé vers un public sédentaire et solitaire. J’ai vraiment aimé suivre les 5 amis qui tentaient de résoudre l’énigme de l’Oasis.

J’ai aimé voir l’entraide entre les différents joueurs du « clan » de Wade, je pensais qu’il y allait avoir plus de compétition entre eux. L’idylle entre Art3mis et Wade est vraiment très prévisible mais ça rendait le tout plus agréable à suivre, selon moi. Mention spéciale au personnage de Sho, qui est vraiment trop mignon avec ses répliques et qui m’a vraiment fait rire!

La bande sonore ajoute un côté vraiment geek et vintage que j’ai adoré.

J’accorde donc un 8,5 /10 à ce film.

De plus, quel meilleur moment de l’année pour aller voir un film où les personnages principaux doivent trouver un « Oeuf de Pâques » que le week-end de Pâques? ( Non, ce n’était pas voulu!!!)

(Re)lecture commune de la série Insaisissable de Tahereh Mafi, tome 1 : Ne me touche pas

Résumé :

Je suis maudite
J’ai un don

Je suis un monstre
Je suis plus forte qu’un homme

Mon toucher est mortel
Mon toucher est pouvoir

Je veux qu’il me touche
Il ne doit pas m’approcher

Je suis leur arme
Je me vengerai

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance, vient-il partager sa cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?

Ce livre m’avait été offert par une amie lors d’un swap il y a quelques années. J’en avais un vague souvenir. Puisque j’ai reçu le tome 2 lors du Mini-Swap de Noël, je me suis dit qu’une relecture – chose que je ne fais presque jamais, s’imposait. J’ai donc proposé à mes amis de chez Québec Livresque d’embarquer avec moi dans cette (re)découverte et certaines ont accepté, à mon grand plaisir!

Mon souvenir, bien que vague, était très positif. Comme j’avais oublié la majeure partie de ce qui s’était passé dans le roman, ça ne m’a pas gênée du tout de le lire pour une deuxième fois!

CE ROMAN A ÉTÉ et SERA TOUJOURS UN VÉRITABLE COUP DE COEUR! Premièrement, la couverture du livre est sublime. Deuxièmement, la plume de Tahereh Mafi est tellement poétique, je n’avais même pas conscience de lire un livre qui racontait l’histoire de jeunes adolescents/adultes.

Parlant du style de l’auteure, certains ont trouvé ça un peu déroutant que certains passages soient raturés. Moi, j’ai bien vite compris qu’il s’agissait des pensées de Juliette, sa « conscience », sa petite voix maléfique intérieure qui s’exprimait de cette manière.

Le personnage de Juliette et son histoire m’ont vraiment profondément touchée, car elle me rappelait beaucoup mon adolescence en tant qu’enfant « différent », à bien des égards.

J’ai bien aimé l’histoire d’amour et de compassion entre Juliette et Adam, mais un côté de moi (j’ai un faible pour les badboys, que voulez-vous!) aurait voulu que la jeune fille s’ouvre davantage à Warner et vice et versa…

L’univers dystopique est bien décrit, par contre, en dernière partie du roman, j’ai eu de la difficulté à m’imaginer à l’intérieur du Point Oméga. J’imagine qu’on s’y attardera un peu plus dans le tome 2, qui devrait prendre place dans ces quartiers.

Bref, une lecture très agréable et touchante, qui transmet de belles valeurs comme l’importance de l’estime de soi. Je lui accorde un 10/10.

SPOILERS/FUN FACTS de lecture : Lors de ma relecture, j’étais certaine que Kenji allait s’en prendre à Juliette et la violer… Heureusement, ça n’a pas été le cas!

Les avis de mes copinautes :

Readeuse
L’avis de Suzie

C’est le 1er, je balance tout! (Édition Février)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai un compte-rendu de mes lectures du mois, de mes découvertes et de mes bons coups personnels.

1. LE TOP & FLOP

Ce mois-ci, j’ai lu et chroniqué 5 romans, soient :
Calendar Girl – Février d’Audrey Carlan
Calendar Girl – Mars d’Audrey Carlan
Zut, j’ai raté mon gâteau, d’Annie l’Italien
Calendar Girl – Avril d’Audrey Carlan
Calendar Girl – Mai d’Audrey Carlan

Pour un total de 847 pages lues.

J’ai donc lu 2 romans de plus que le mois dernier mais seulement quelques pages de plus!

Parmi ces trois livres, mon préféré est Zut, j’ai raté mon gâteau!
Celui qui m’a déçue un peu est Calendar Girl – Avril

2- Une chronique qui m’a donnée le goût de découvrir un roman :

Milles éclats de Jay Asher chez Live in fictional worlds.

3. Ce que j’ai envie de lire en mars :
Relire le tome 1 de la série Insaisissable – Ne me touche pas de Tahereh Mafi, dans le cadre de la (Re)lecture commune que j’organise.

4. En février, j’ai été fière de :
… Malheureusement, rien de particulier ne me vient en tête.