Mon avis sur… Calendar Girl – Juillet d’Audrey Carlan

Résumé :

Mia est envoyée à Miami pour jouer dans un clip de l’artiste de hip-hop populaire, et tombeur de filles, Anton Santiago. Le trouvant irrésistible, elle pense qu’il est parfait pour l’aider à se changer les idées, surtout après ce qui s’est passé au moins de juin.

Le septième tome de la série est touchant. Mia débarque à Miami pour jouer dans un clip, et ce malgré tout ce qui s’est passé à Washington précédemment. Elle a l’intention de faire du mieux qu’elle peut dans les circonstances, sans trop faire de vagues, mais bientôt, ses mésaventures vont la rattraper. Avec l’aide d’Anton, un homme aux allures de badboy tombeur de femmes qui se révèle plutôt être un bon gars, Mia parviendra à accepter sa nouvelle réalité et prendra des décisions importantes qui influenceront le reste de sa vie amoureuse et sûrement professionnelle. On recroisera brièvement Weston (yay!). Par contre, celui-ci est vraiment jaloux et protecteur au fil des tomes, ça m’énerve un peu.

J’ai bien apprécié la trame narrative, par contre, ce tome est très court et contient beaucoup de flashbacks qui nous font revenir au tome précédent, ce qui me fait penser que l’auteure n’avait pas grand-chose à faire avec ses nouveaux personnages. J’aurais aimé qu’on creuse d’avantage le passé d’Anton, la vie d’Heather, son assistante, qui devient une amie pour Mia…

J’accorde donc un 7/10 à ce roman, qui sans être un roman marquant, m’a fait passé un bon moment.

Advertisements

Mon avis sur… Calendar Girl – Avril d’Audrey Carlan

Résumé :

Pendant un mois, Mia va être avec les joueurs de son équipe de base-ball favorite, les Red Sox. La rencontre avec Mason Murphy, le joueur phare de l’équipe et goujat, est rude. Grâce à son caractère affirmé, Mia arrive à le faire changer d’attitude. Elle apprend une mauvaise nouvelle qui la déçoit énormément.

J’ai préféré ce tome à celui qui le précédait. Mia se retrouve à Boston et sa mission du mois est d’accompagner un populaire joueur de baseball dans ses parties et ses événements promotionnels pendant un mois. En arrivant, elle se rend vite compte de deux choses : Mason n’est pas un gentleman à première vue et la responsable de ses relations publiques, Rachel, est clairement jalouse de son rôle de fausse petite-amie dans la vie du joueur. J’ai vraiment aimé le fait qu’il y ait plus d’action dans ce tome.

Mia a une mauvaise surprise au sujet de Wes, mais elle retrouve aussi Alec, ce qui me fait penser que tous ses clients vont finir par faire leur réapparition dans les prochains tomes. J’ai aussi aimé que Mia organise un événement en l’honneur de la mère de Mason, ça fait changement de l’héroïne plus passive du mois de mars.

Sinon, j’ai trouvé que l’auteure était très inventive et qu’elle savait mettre à profit les fantasmes de Mia pour ne pas toujours répéter les mêmes scènes érotiques dans ses histoires…

Je décerne à ce roman une note de 8,5 / 10 et j’ai bien hâte de voir ce que le prochain tome réserve à Mia!

Mon avis sur… Zut! J’ai raté mon gâteau, d’Annie L’Italien

Résumé :


Trois histoires s’entrecroisent : en 1937, Marie-Juliette cuisine par nécessité et rêve de devenir chef  ; en 1967, Hélène cuisine par obligation et rêve d’une vie meilleure pour elle et ses enfants  ; en 2016, Émilie cuisine par défi et rêve d’ouvrir un restaurant. Ces trois fonceuses prennent le pari de s’inventer une vie qui leur ressemble. Et si leurs stratégies pour y arriver sont bien différentes, celles-ci ont un point commun : le bonheur de ces femmes passe par la cuisine… et par le contenu d’une vieille valise verte.

Je ne peux pas croire que je n’aie pas lu ce roman avant! Les histoires des trois héroïnes de cette histoire s’entrecroisent merveilleusement bien. J’ai adoré passer d’une époque à l’autre. Au fil de l’histoire, on découvre trois femmes de tête attachante et toutes trois passionnées de cuisine. Puis, tranquillement, les points en commun entre ces femmes deviennent plus évidents… L’auteure m’a fait mourir de rire à certains passages et je n’ai pu retenir une larme vers la fin… Les personnages sont tellement bien décrits que je suis même tombée réellement amoureuse d’un des personnages secondaires, le bel Aidan… tout à fait mon genre, celui-là. Désolée, chéri!

J’ai été agréablement surprise par la personnalité forte de Marie-Juliette, qu’on suit dans le livre à l’époque des années 20-30. WOW! Cette fille a mille fois plus de courage et de caractère que je n’en aurai jamais! Sa curiosité et son humanité m’ont fait sourire tout au long du roman. Je pense que c’est à elle que je me suis le plus identifiée en cours de lecture.

Fait intéressant : Annie L’Italien a glissé quelques recettes à la fin de chaque chapitre, histoire de nous garder en appétit! J’ai d’ailleurs l’intention de tester la soupe à l’orge et aux courgettes, ainsi que le gâteau au chocolat Green Lantern. D’ailleurs, je me demande si la courge n’est pas le légume favori de l’auteure, il y en a beaucoup dans les recettes qu’elle nous propose!

Bref, selon moi, ce livre est un incontournable si vous êtes gourmands de nature et si vous voulez passer un bon moment. J’ajouterais même que pour ceux qui sont dans un creux de vague, personnellement ou professionnellement, ce roman saura peut-être vous insuffler un peu de force pour aller au bout de vos rêves! C’est le deuxième livre d’Annie L’Italien que je lis et il s’agit de deux coups de coeur… Je me dis donc que cette auteure se fait tranquillement une place dans mon top d’auteurs personnel!

Ce fut un véritable coup de coeur pour moi et pour cette raison, je lui accorde la note de 10+/10!

Mon avis sur… Petit guide pour orgueilleuse (légèrement) repentante d’Annie L’Italien

Résumé :

Aux yeux d’Anne, ses copines constituent le centre de l’univers – si on fait abstraction de son nombril, évidemment ! Mais justement, elle rêve de revoir ses priorités et elle n’attend pour cela qu’une chose, que l’Homme se présente enfin. Le vrai, le bon. Idéaliste, vous dites ? Orgueilleuse, surtout…

Depuis quelques années déjà, Anne semble s’être installée dans un joyeux célibat. Toutefois, malgré une vie bien chargée, partagée entre le boulot qui prend trop de place, les séances de magasinage thérapeutique et les 5 à 7 avec ses précieuses copines, cette jeune trentenaire n’a pas complètement écarté l’idée de rencontrer un homme pour qui elle acceptera de perdre un peu de sa liberté. Mais l’homme en question se fait attendre. Ses quatre amies ont d’ailleurs diagnostiqué qu’il s’agissait là d’une conséquence directe de son excès d’orgueil, ce défaut qui l’aurait trop souvent empêchée d’oser/rigoler/pleurer/ chanter/vivre pleinement : pour son anniversaire, elles lui offrent donc une étonnante chasse au trésor qui l’amènera à sortir de sa zone de confort et, par la même occasion, à rencontrer un homme potentiellement intéressant. Un événement à la fois ESPÉRÉ et terriblement appréhendé par cette célibataire (pas tout à fait) endurcie. Osera-t-elle risquer le ridicule et s’ouvrir à l’inconnu ?

Ce livre traînait dans ma bibliothèque depuis fort longtemps, tellement longtemps que je ne me rappelle plus vraiment dans quelles circonstances je me l’étais procuré. Je me rappelle vaguement un Salon du Livre… ou alors c’était un cadeau. Puis, une amie a fait l’éloge d’un roman d’Annie L’Italien qui s’appelle Zut! J’ai raté mon gâteau. J’ai tout de suite eu envie de lire ce livre, puis je suis retombée sur le Petit guide et je me suis dit Pourquoi ne pas tenter?

Toujours est-il que j’ai toujours aimé la Chick-litt. C’est le style littéraire qui me rejoint le plus depuis que je sais lire, étant moi-même une incorrigible romantique. Dans ce roman, Anne, l’héroïne, est aussi la narratrice du récit. Pour une raison qui m’échappe, je me suis beaucoup retrouvée en elle, même si elle est égocentrique à l’extrême et qu’elle est ultra orgueilleuse, un défaut que je n’ai pas du tout.

J’ai A-DO-RÉ le concept de chasse aux trésors inventé par l’auteure. C’est le genre de choses que j’aimerais vivre moi-même : être en voyage dans un pays étranger et devoir accomplir toutes sortes de défis farfelus pour par la suite se mériter une récompense… ou tout simplement le plaisir de se connaître mieux soi-même.

Ça faisait un bout de temps que je n’avais pas autant ri en lisant un livre. Les personnages sont attachants et l’auteure réussi à nous surprendre du début à la presque fin… Je pensais que c’était un roman unique, mais en fait, il s’agit d’une série, donc je prévois lire la suite bientôt pour voir ce que la vie réserve à Anne. Ce fut un coup de coeur, pour moi! Je lui accorde donc la note parfaite de 10.

Le colis officieux d’anniversaire

Il y a quelques temps, je prenais la relève du swap It’s your Birthday avec Fille-de-lecture sur le forum Livraddict. Ayant déjà une binôme en la personne de Salsera (dont vous avez pu voir le colis plus tôt sur le blogue), j’ai ensuite eu la demande d’en faire un moins officiel mais tout aussi joyeux avec ma jumelle cosmique, et j’ai nommée Ellison.

Nous avons convenu de baser nos colis sur la même forme que le colis officiel, soit :

* Une carte d’anniversaire
* 1 ou 2 gourmandises ou une boisson
* 2 livres de notre wishlist
* un ou deux marque-pages
* Un livre surprise
* Un cadeau d’anniversaire selon nos goûts.

Eh bien, accrochez-vous, parce que ma jumelle cosmique a littéralement fait EXPLOSÉ mon coeur de joie en m’envoyant ce magnifique colis :

002

Celui-ci contenait une jolie carte à l’effigie de cupcakes. (Je ne sais pas si je vous l’ai dit, mais j’adore les cupcakes! 🙂 ), une muuuuuultitude de bonbons (des Mini-Carambar, que je ne connaissais pas, bonbons durs, sucettes), de thés, de jujubes et de BISCUITS Percy Pigs (ça non plus je ne connaissais pas, mais j’ai été SÉDUITE par cette marque. Les biscuits sont trop bons (d’ailleurs, à l’instant où j’écris ces lignes, n’a pu. RIP biscuits!) et les bonbons Percy sont à tomber (finis en deux-trois jours).

Pour les livres, j’ai eu deux romans en V.O. anglaise, puisque je voulais me forcer à lire davantage en cette langue:

* Hate List de Jennifer Brown, livre que je voulais vraiment lire depuis très longtemps.
* The Life List de Lori Nelson Spielman, roman que j’ai « spotté » grâce à Karine alias Celle-qui-fait-grossir-ma-wish-à-chaque-fois-que-je-vais-sur-son-blog. J’ai bien hâte de le découvrir!

Et finalement, comme livre surprise, Ellison m’a offert SEX AND THE CITY! 😀 Je suis trop contente, moi qui adore cette série sans vraiment l’avoir écoutée, au moins je pourrai dire que j’ai lu le livre et que j’ai vus les films des millions de fois. 😛

J’ai eu un tas de petits marques-pages mignons, tous magnétiques je crois.

Comme cadeaux d’anniversaire, j’ai eu :

* Des produits pour la douche à la vanille (mon odeur préférée!)
* Une assiette en forme de cochon pour la collectionneuse de cochons en moi (elle est TROP MIGNOOOOOOOOOOONNE!)
* Un carnet pour noter mes idées pour le blog! 🙂
* Des chandelles (!)
* Des ballons (!!)

Bref, Ellison a tout fait pour me faire le plusse meilleur colis au monde et je me promets de lui en faire un encore mieux pour son anniversaire en mars prochain! Iiiiiiih! 🙂

C’est vendredi, ça vous dit? #1

Pour bien commencer le week-end, j’ai envie de commencer un nouveau rendez-vous.

Dans les « C’est vendredi, ça vous dit? », je vous parlerai des livres qui ont retenu mon attention en me promenant sur les blogues de mes copains/copines de la blogosphère. Ça vous permettra peut-être de découvrir de nouveaux livres ou de nouveaux blogues. Parfait pour ceux et  celles qui réservent la journée du samedi au shopping livresque!En plus, ce rendez-vous mettra indirectement en vedette mes blogues préférés! Alors, sans plus tarder, voici celles qui ont créé chez-moi un besoin livresques dans les derniers jours…

Ce billet contenant déjà plusieurs livres, je vous annonce immédiatement qu’une seule tentatrice sera mise en valeur cette semaine. Rendez-vous la semaine prochaine pour voir ce que Laura du blogue Escapades Féériques m’a donné envie de lire prochainement… Et qui sait, peut-être que vous serez à l’honneur aussi! 😀

La première à se présenter au bancs des tentatrices accusées cette semaine est Karine, du blogue Mon coin lecture. Attention, attention : cette blogueuse d’expérience risque de vous faire dépenser beaucoup! Dans mon cas, presque chacune de ses chroniques finit par me faire m’exclamer : « Il faut que je lise ce livre! ». Cette fille fait des billets teintés d’humour,  qui sont toujours intéressants. Grâce à son grand pouvoir de persuasion et à ses belles chroniques, ma wishlist a accueilli plusieurs titres comme :

– Demain est un autre jour, de Lori Nelson Spieldman

Demain-est-un-autre-jour

Résumé du livre :

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial.
Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et ses rêves d’adultes sont bien différents.
Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Cela fait longtemps qu’elle y a renoncé, et de toute façon Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…

Menée tambour battant, cette comédie romantique sur les rêves de jeunesse, les illusions perdues et la possibilité de refaire sa vie, se lit d’une traite. Publié en avant première en France, le premier roman de Lori Nelson Spielman, dont les droits d’adaptation cinématographique ont été achetés par la Fox, sera bientôt traduit dans plus de 25 langues.

Pourquoi je dépenserais pour ce livre : J’adore la lecture légère. En plus, ce livre a l’air de mettre l’accent sur le fait de réaliser ses rêves, un thème qui me rejoint beaucoup et que j’ai toujours trouvé motivant. Allez, hop! Dans ma wishlist! 🙂

Les Harmoniques de Marcus Malte

harmoniques

Résumé du livre :

Vera est morte assassinée. Brûlée vive.
Mister, le pianiste, l’aimait, comme elle aimait sa musique. Il veut comprendre : qui l’a tuée ? Pourquoi ? Avec son ami Bob, chauffeur de taxi philosophe et polyglotte, il cherche, tâtonne, interroge et remonte peu à peu le fil de la jeune vie de Vera, jusqu’aux rives lointaines du Danube, jusqu’aux charniers des Balkans… Rythmée par les grands standards du jazz, l’enquête des deux hommes fera ressurgir les notes cachées de ces crimes dont personne ne veut parler.
Plus qu’un roman, c’est une ballade qui se joue ici. Un long blues nostalgique et envoûtant en même temps qu’un poignant chant d’amour et de rage.

Pourquoi il me tente : Une histoire qui mêle musique, amour et tragédie, c’est totalement mon genre.

 

Eleanor-and-park

Eleanor and Park de Rainbow Rowell, parce que Karine le dépeint comme une belle histoire d’amour entre deux adolescents un brin différents.

Et ce ne sont que quelques-uns des livres que Karine a chroniqués au cours des dernières semaines.

Mon avis sur… La Soeur de Judith de Lise Tremblay

Image

Ma dernière lecture a été possible grâce à une amie du secondaire, qui m’a échangé quelques livres contre quelques autres qu’elle ne voulait plus, dont celui-là. Elle m’avait dit qu’elle l’avait bien aimé et que ce serait le genre de livres que j’aimerais aussi. Eh bien, Dreydrouille, tu avais raison!

Voici le résumé du livre :

Chicoutimi-Nord. 1968. L’été semble bien long pour cette jeune fille de 12 ans qui voit disparaître les illusions de l »enfance et commence à prendre conscience des réalités de l’âge adulte. D’autant que sa mère qui « explose tout le temps » veille à ce que sa fille n »épouse pas le premier venu et qu »elle est prête à tout pour que ses enfants ne soient pas des ignorants.Pour passer le temps, il y a la lecture et le beau Marius qui joue au baseball, le vendredi soir, au parc du quartier. Mais il y a aussi Judith, sa meilleure amie et, surtout, Claire, la sœur de Judith, la plus belle fille en ville qui se maquille, danse et sort avec les garçons. Elle devient le centre d »intérêt des conversations des deux amies lorsqu’elle décide de participer à un concours de danse qui pourrait l’amener dans une tournée de spectacles avec le beau chanteur, Bruce, du groupe Les Sultans.Dans ce roman au style minimaliste mais efficace, Lise Tremblay brosse un tableau réaliste du Québec rural des années d’après la Révolution tranquille, un Québec en pleine effervescence, où de nouvelles valeurs font leur chemin mais où la tradition s’accroche encore. Fine observatrice de l’humain, l’auteur de La Héronnière nous fait revivre ces années par le regard d’une fillette fort attachante qui sera une adolescente avant la fin de l’été.Un roman triste et drôle à la fois : un vrai bonheur de lecture.
 
Ce livre diverge de ce que je lis habituellement. En effet, l’histoire se passe à la fin des années 60 et est narrée par une petite fille de 12 ans, ce qui apporte un humour et une candeur au récit. Malgré que les thèmes abordés soient loin d’être toujours joyeux, l’auteure réussit à nous faire passer un bon moment. J’ai aimé me plonger dans une autre époque et comprendre la mentalité des gens dans ces temps-là. J’ai également ri quand j’ai lu que l’amie de Judith vouait un culte à Pierre Lalonde, le chanteur et l’homme le plus beau du monde, selon elle. J’aurais par contre aimé que l’auteure creuse un peu plus la relation entre les personnages qui forment la famille de la narratrice, qui est aussi le personnage principal. Ça nous aurait peut-être permis d’en savoir plus sur elle au lieu de sur les voisins.
 
Bref, c’est une parfaite lecture d’été, légère tout en étant instructive. Je lui donnerais la note de 3,5/5.