Chronique Popcorn : Le Hobbit

the hobbit

Ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé cinéma sur mon blogue. Et je le fais en parlant du tant attendu film « Le Hobbit : Un voyage inattendu », que je suis allée voir avec Miss Fille-de-lecture.

Ce film, qui fait suite à la trilogie du Seigneur des Anneaux, raconte l’histoire de Bilbo Sacquet, un Hobbit plutôt sédentaire qui est mystérieusement choisi par le sorcier de la Comté, Gandalf, pour prendre part à une grande aventure. Le but de cette quête? Redonner aux Nains un chez-soi. Et au passage, accorder à Bilbo un peu de confiance en soi…

Lors de cette aventure, nous retrouvons plusieurs personnages issus de l’histoire du Seigneur des Anneaux. Malgré un début plutôt lent et quelques longueurs, ce film sait allier les moments noirs et les moments drôles. Parmi mes moments préférés du film, notons le concours d’énigmes entre Bilbo et Golum (que je n’ai jamais aimé et qui n’aide pas trop sa cause dans ce film non plus).

Les paysages sont extraordinaires et les scènes de combat sauront ravir les amateurs d’action. Et que dire de la fin, qui nous donne envie de savoir ce qui composera la suite des aventures du Hobbit…

J’accorde donc à ce film une note de 8/10, ce qui est bon, considérant le fait que je n’ai pas lu les livres et que je ne suis pas la plus grande fan du Seigneur des Anneaux qui soit.

Advertisements

Chronique Popcorn : Twilight – Révélation 2ème partie

Je ne suis pas une grande fan de Twilight. À comprendre par-là que je n’ai pas lu les romans de Stephenie Meyer, que je ne suis pas religieusement tous les potins de la vie de Kristen et Robert, que ma chambre ne contient aucun poster de la saga. Par contre, je l’avoue, j’aime beaucoup les films. J’avais adoré la première partie de Révélation, et j’étais curieuse de connaître la suite. Par contre, peut-être parce que justement, je ne suis pas une grande fan, je n’ai peut-être pas apprécié ce dernier volet à sa juste valeur. Jugez par vous-même.

 

Dans cet ultime volet de la saga Twilight, Bella est devenue une vampire à part entière, et elle fait la connaissance de sa fille, Renesmée. Par contre, leur vie de famille risque d’être bouleversée à tous moments car Renesmée n’est pas une enfant comme les autres… Mi-vampire, mi-humaine, certains craignent qu’elle soit une enfant immortelle, ce qui pourrait nuire au secret des vampires. Les Volturi, éternels rivaux du clan Cullen, sont vite mis au courant de l’existance de cette enfant et entreprennent de tout faire pour protéger ce secret, même si cela pourrait signifier la fin du clan Cullen… S’ensuit une bataille sans précédents, où les vampires et les loups-garous se rallient pour assurer un avenir paisible à Renesmée.

L’aspect visuel de ce film est irréprochable. L’histoire est pleine de rebondissements, quoi qu’un peu morbide par moments (je n’ai jamais vu autant de gens se faire décapiter et brûler en une heure et 55 minutes…). Le jeu des acteurs est superbe, on s’attache encore plus aux personnages et surtout à la petite Renesmée, qui est toute mignonne et innocente. Les lecteurs de Twilight seront probablement enchantés, parfois déroutés, mais somme toute, d’après l’amie qui m’accompagnait, le film reste fidèle au roman. Pour ma part, j’aurais aimé plus de scènes en famille entre Bella, Edward et Renesmée, et voir un peu plus loin dans son avenir.

 

Malgré tout, j’ai apprécié mon moment et je recommende ce film, qui se mérite pour ma part une note de 8.5 / 10.

Chronique Popcorn : Le Porte-Bonheur

Image

Ça faisait un moment que je voulais aller voir ce film et je n’ai pas été déçue : Le Porte-Bonheur (V.F. de The Lucky One) est un typique film de filles.

 

Logan (Zac Efron) était sergent dans la Marine Américaine. Alors qu’il est en fonction en pleine guerre, son regard est attiré par un objet brillant au soleil : cet objet est la photo d’une jeune femme, avec à son dos l’inscription « Keep safe » ou « Sois prudent ». Au moment où il s’empare de la photo, une bombe éclate et emporte la vie de ses camarades. Logan est donc convaincu que cette photo lui a sauvé la vie et se lance à la recherche de la mystérieuse jeune femme pour la remercier. Sa quête le mènera à Hamdon, un petit village des États-Unis où Beth (Taylor Schilling), la jeune femme en question, dirige un chenil avec l’aide de sa grand-mère. En se faisant embaucher au chenil, Logan apprendra à connaître Beth, son fils Benjamin et le reste de son univers. C’est ainsi que malgré leurs petits secrets, une histoire d’amour se développera entre le soldat et son porte-bonheur…

 

Ce film est inspiré du roman de Nicholas Sparks portant le même nom. L’histoire est prévisible mais reste tout de même très touchante. On s’attache vite aux personnages et on aime en détester quelques autres. Le Porte-Bonheur est un film abordant plusieurs thèmes comme le deuil, l’amour, la famille, l’amitié et surtout, il nous donne espoir. L’espoir que, même après les moments les plus difficiles, nous pouvons trouver quelque chose de bien dans ce monde, comme l’amour.

 

Mon coeur de fifille lui donne la note de 8,5/10