Challenge Pige m’en 3 – 2 ème édition

Coucou!

Il y a quelques temps, le groupe Québec Livresque a décidé de réitérer son challenge Pige m’en 3, auquel j’avais participé avec Lau du blog Escapades féériques. C’est avec joie que j’ai décidé de participer, surtout que pour cette fois, le délai a été prolongé à deux mois pour la lecture du roman choisi! 🙂

Cette fois, j’ai l’honneur de participer à ce défi en binôme avec ma blogueuse préférée, celle qui fait grossir ma wishlist à chacune de ses chroniques ou presque, j’ai nommé Karine de Mon coin lecture! 😀

Le principe du challenge est simple. Chaque personne doit choisir trois titres dans la Pile à lire de l’autre. Ensuite, on choisit lequel parmi les trois on décide de lire pour le 30 novembre 2013.

Karine m’a choisi :

* La Reine des lectrices, d’Alan Bennett.
* Sense and Sensibility de Jane Austen.
Et finalement Fever, de Lauren DeStefano.

Mon choix s’est arrêté sur :

sense_and_sensibility-austen_jane-14232757-frntl

Un classique que j’ai rapporté directement d’Angleterre! Ce sera pour moi ma première expérience d’un classique de la littérature anglaise (en version originale, please!). Hâte de voir si je vais regretter mon choix, ou pas! Hahaha!

Advertisements

Challenge Pige m’en 3 – Choix et impressions

Il y a quelques temps, le groupe Québec Livresque a lancé un challenge semblable à celui de PAL Livra’2 sur le forum Livraddict. L’organisatrice cherchant un nom original, j’ai alors proposé l’appellation « Challenge Pige m’en 3 », car le but de ce défi est de piger dans la pile à lire de notre partenaire trois livres que nous aimerions qu’il ou elle lise. Par la suite, la personne doit faire un choix et en lire un seul, qu’elle chroniquera sur son blog.

 

C’était la première fois que je participais à ce défi, et je l’ai fait en binôme avec Lau, du blog Escapades féériques.

Lau a donc jeté un coup d’oeil sur ma mini-pile-à-lire (qui contenait alors 6 livres!), et a extirpé :

 

sense_and_sensibility-austen_jane-14232757-frntl

Commentaire de Lau : « Parce que de mon côté, je n’avais pas vraiment aimé, et que je suis curieuse de voir si toi, tu vas aimer. »

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2717642-250-400

Commentaire de Lau : « Parce qu’il est dans ma PAL aussi. »

le-symbole-perdu

Commentaire de Lau : « Idem que pour le deuxième! »

 

Alors je me suis penchée sur la question et j’ai choisi un livre qui m’intriguait et qui nous permettrait du même coup de faire une lecture commune. Et j’ai nommé… Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi!

 

Résumé du livre :

 

Je suis maudite

J’ai un don

 

Je suis un monstre

Je suis plus forte qu’un homme

 

Mon toucher est mortel

Mon toucher est pouvoir

 

Je veux qu’il me touche

Il ne doit pas m’approcher

 

Je suis leur arme

Je me vengerai

 

***

 

Ce livre m’a d’abord été offert par Roxinelle dans le cadre du premier colis du Swap Dont Vous êtes le Héros. Je n’avais aucune idée de ce dont parlait ce roman. Le résumé ne semblait pas trop en dire non plus. Je m’attendais à une histoire d’amour (ce que c’est, évidemment). Mais c’est plus que ça, en fait. C’est une véritable dystopie.

 

Juliette a 17 ans. Elle a toujours vécu dans le rejet, car elle n’est pas normale : elle ne peut toucher les gens sans leur causer de graves blessures, voire même la mort. Ses parents se sont donc débarassés d’elle et elle vient de passer 264 jours enfermée dans un asile lorsque le roman débute. Elle attend sa libération. Elle attend la mort. Jusqu’à ce qu’arrive quelque chose d’inattendu : on lui donne la possibilité d’avoir un compagnon de cellule. Un garçon. Pire encore : ce garçon, elle le connaît. C’est Adam. Mais pourquoi est-il là? Quel crime a-t-il commis? Est-il si différent du jeune garçon qu’elle a connu à l’école? C’est alors que la vie de Juliette basculera pour toujours…

 

Ce livre est spécial. Premièrement, il a fallu que je m’habitue à la façon d’écrire de l’auteure, qui est assez particulière : certaines pensées de Juliette, négatives, sont surlignées. Aussi, certains passages sont écrits comme le langage parlé, ce qui étonne parfois et rend la lecture un peu moins poétique. Mais une fois cette surprise passée, on passe un très agréable moment avec les personnages de ce livre.

Deuxièmement, c’est un livre où le personnage principal est en perpétuel combat. Contre elle-même, puisqu’elle ne comprend pas et n’accepte pas ce qui fait d’elle un être différent des autres. Mais aussi et surtout contre le monde qui l’entoure, un monde cynique où tout ce qu’on connait de la vie a été détruit sous prétexte que ce n’était pas « bon » pour les habitants de ce monde. Un combat contre la vie, même, puisque Juliette se demande perpétuellement si elle a assez d’espoir pour continuer. Je me suis vraiment attachée à cette jeune héroïne, et ceux qui me connaissent bien comprendront sûrement pourquoi. C’est peut-être pour cette raison que ce livre a été un aussi grand coup de coeur : je me reconnaissais en Juliette, je vivais tout en même temps qu’elle.

Juliette finira par découvrir le monde extérieur. Elle rencontrera des gens perfides, comme Warner, qui essaieront de la séduire pour l’emmener du côté sombre de la force. (J’aime bien Warner, étrangement. Un côté de moi est persuadé qu’il n’est pas aussi ténébreux qu’il en a l’air.) Adam, lui, représente tout le contraire de Warner. La paix, la force, la beauté, l’espoir. (J’aime Adam. C’est mon archétype du parfait prince charmant.) Juliette devra faire des choix. Devra, à travers les péripéties, se découvrir. Et c’est ce qui fait le charme de ce roman : on ne sait jamais ce qui va arriver. Tout est entre les mains de l’héroïne, ou des autres personnages qui gravitent autour d’elle.

J’ai adoré ce roman, et je lui accorde la note de 9/10.

Bilan du marathon de lecture de Pâques

Bonjour cher lecteurs,

Comme vous le savez si vous avez lu l’article précédent, j’ai profité de ma soirée d’hier pour participer au Marathon de lecture organisé par le forum Club de Lecture. C’était la première fois que je tentais une expérience semblable, et j’ai bien aimé. En gros, les participants devaient, pendant le week-end de Pâques, choisir une plage horaire entre 3, 6 ou 12 heures et lire le plus de pages possible pendant ce temps. Comme ma famille venait passer du temps chez-moi pour célébrer Pâques, j’y suis allée de façon conservatrice et j’ai opté pour le Baby Marathon de 3 heures. J’en ai profité pour commencer le livre que j’avais reçu en cadeau, La vie épicée de Charlotte Lavigne Tome 2. En tout, j’ai lu 118 pages, soit à peu près 39 pages par heure.

Constat : j’aime beaucoup lire, mais je suis une tortue!

Je retenterai peut-être l’expérience une autre fois si j’ai des livres intéressants à ma disposition et si le temps me le permet.

Vous, avez-vous déjà participé à un défi de ce genre?