Mon avis sur… 17 lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

17_Lunes

Après avoir lu 16 lunes, je n’avais qu’une envie : me procurer la suite! Comme j’allais voir le film Sublimes Créatures, inspiré d’une premier tome de cette saga, avec la même amie qui m’avait prêté ce roman, je lui ai remis 16 lunes et elle m’a prêté 17 lunes!

D’ailleurs, un petit mot sur le film : Bien qu’on dise qu’il soit inspiré du roman, j’ai été franchement déçue par cette adaptation cinématographique. Je ne sais pas si c’est par manque de budget ou autres soucis, mais plusieurs personnages du livre (certains cruciaux, comme Marian la bibliothécaire et Mitchell, le père d’Ethan) ne figurent pas dans le film. Ainsi, plusieurs évènements de l’histoire ont été changés, et l’histoire semble en être une toute différente. Ces changements m’ont beaucoup déstabilisée, car j’avais lu le roman en pensant qu’il serait fidèle au film. Malgré tout, j’ai passé un moment agréable, mais je crois que si je devais vous donner un conseil, chers lecteurs, ce serait celui-ci : n’allez pas voir ce film. Lisez plutôt cette magnifique série, qui offre beaucoup plus de possibilités à votre imagination.

Résumé du livre :

Je n’aurais jamais imaginé que Lena pourrait me fuir ou me cacher des choses. Qu’un jour arriverait où nous ne nous comprendrions plus. Mon statut de Mortel m’interdisait l’accès au monde des Enchanteurs, mais était-ce une raison pour rompre tout lien ? 
 
Après le désastre du seizième anniversaire de Lena, j’avais pensé que l’aimer et la soutenir suffiraient. Mais il fallait croire que je m’étais trompé. Et que notre amour, indestructible hier, était à présent voué à l’échec… 
 

L’amour est-il encore plus fort que le destin ?

L’action de ce roman se déroule après la mort de l’oncle de Lena, Macon Ravenwood. Tous les proches de ce dernier sont lourdement affectés par son décès, évidemment. Mais la plus affectée de tous reste Lena.

Comme Ethan, je m’attendais à ce que cette épreuve rapproche les deux amoureux. Or, c’est plutôt le contraire qui se produit. Lena devient de plus en plus distante, sans raison apparente. Puis un jour, elle annonce que sa famille doit quitter Gatlin. Mais le plus surprenant, c’est l’arrivée en ville d’un jeune étranger à la moto, John Breed. Un jeune homme aux origines étranges, qui traîne avec Ridley, la cousine ténébreuse de Lena. Un jeune homme avec qui Lena partira on ne sait où (mais moi je le sais!), en quête de liberté nouvelle…

C’est donc dans une ambiance noire qu’on retrouvera un narrateur déboussolé qui a perdu sa petite amie. Mais tout n’est pas si noir! À travers cette nouvelle aventure, Ethan fera la connaissance de l’assistance de Marian, Olivia. Les deux jeunes se lieront d’amitié assez rapidement. Il en découvrira aussi davantage sur le passé de sa mère et sur sa famille. Et lentement, il se rendra compte qu’il ne peut bousculer l’Ordre des Choses : Lena et lui seront liés à jamais, qu’ils le veuillent ou non.

Ce deuxième tome est rempli de rebondissements. On en apprend davantage sur tous les personnages du premier tome, et certains, comme Ridley, seront mis à l’avant-plan. C’est encore une fois un roman qui se lit d’une traite et dont on ne peut qu’attendre la suite…

Par contre, le caractère de Lena m’a agacée tout au long de ma lecture. Je me suis souvent surprise à espérer qu’Ethan finisse avec Liv…

Malgré cet accroc, j’accorde à ce livre la note de 9/10!

Advertisements

Mon avis sur… 16 lunes de Kami Garcia & Margaret Sthol

16 lunes

Je surfais tranquillement sur Facebook lorsque j’ai remarqué le statut d’une amie qui disait rechercher un(e) ami(e) pour aller voir le film Sublimes Créatures (V.F. de Beautiful Creatures). Comme j’adore le cinéma, je me suis tout de suite proposée. Il y avait un hic, cependant : je n’avais aucune idée de l’histoire qui se dessinait derrière ce titre. J’ai donc demandé si elle accepterait de me prêter le livre. C’est donc sans aucune attente que j’ai plongé dans l’univers de 16 lunes, qui est le premier tome d’une série de quatre.

Résumé :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction… Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver… L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Ce roman raconte l’histoire d’Ethan Wate, un adolescent de 16 ans tout ce qu’il y a de plus ordinaire, habitant Gatlin, une ville tout ce qu’il y a de plus ordinaire, située en Caroline du Sud. Du moins, c’est ce qu’il croyait, jusqu’à l’arrivée de Lena Duchannes, une fille tout ce qu’il y a de plus extraordinaire, qui bouleversera sa vie.

En effet, depuis que Lena Duchannes, la nièce du vieux fou du village, a emménagé à Gatlin, il se passe des choses étranges. Des choses qu’on pourrait attribuer au hasard, mais le hasard, si on en croit la vieille gouvernante d’Ethan, Amma, et l’oncle de Lena, Macon, n’existe pas. Ethan se rendra vite compte que la fille de qui il est tombé amoureux malgré lui, et qu’il défend contre vents et marées, est plus qu’originale. C’est une Élue, une Enchanteresse. Vous pensez que c’est chouette? Pas vraiment. À 16 ans, dans l’univers de Kami Garcia, les Enchanteurs doivent être « Appelés ». Cette cérémonie déterminera si la jeune apprentie deviendra Lumière ou Ténèbres. Le destin de Lena, et donc celui d’Ethan, est donc lourdement menacé… Peut-être plus que vous ne le croyez…

J’ai bien aimé cette histoire. Malgré quelques longueurs au début, les scènes y sont très bien décrites, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas et qu’on a de la difficulté à poser le livre.

Curieusement, les personnages m’ont tous laissé une impression différente. Ethan est un garçon tout ce qu’il y a de plus adorable, et si j’avais été adolescente, j’aurais probablement aimé qu’il s’intéresse à moi. Amma est une vieille dame adorable aussi, même si sa façon de surprotéger Ethan est un peu agaçante. Son côté excentrique me faisait tantôt rire, tantôt grimacer. Les Soeurs, grandes-tantes centenaires d’Ethan, sont mes personnages préférées. Avec leurs répliques teintées d’humour, elles mettent un peu de fraîcheur à une histoire un peu sombre. L’Oncle Macon est un homme distingué, mystérieux, dont on a envie de percer tous les secrets. Link est un ado un peu attardé, mais attachant. La famille de Lena est… surprenante. Tandis que Lena… Eh bien, j’ai passé mon temps à la trouver énervante, même si une partie de moi la comprenait un peu. Cette façon de vouloir passer inaperçue mais, en même temps, de se replier sur elle-même au moindre souci… Argh. Heureusement, à certains moments, on sent qu’elle accepte de se livrer un peu plus, et ça donne moins l’impression qu’elle se plaint tout le temps, mais ce côté d’elle m’a un peu déçue.

En bref, c’était une lecture sympatique. Ça m’a fait du bien de retomber dans un univers magique, ce que je n’avais pas vu depuis Harry Potter. Par contre, même si j’ai bien hâte de voir ce que ça donnera au grand écran, ce n’est pas un coup de coeur pour moi.

Je lui accorde donc la note de 8/10.