Mon avis sur… Désirs, vertiges et autres folies

 

Voici mon avis tant attendu sur ma lecture des dernières semaines. Comme vous le savez déjà si vous suivez régulièrement mon blogue, la première chose qui m’a attirée vers ce roman d’Élisabeth Locas, c’est son résumé. Je suis une fan des histoires qui mettent en scène des journalistes, puisque j’ai étudié pour en devenir une. Mais au-delà de ça, Désirs, vertiges et autres folies a été un vrai coup de coeur.

Maxime Bousquet est une jeune femme occupée, mais elle accorde beaucoup (parfois même un peu trop) de place à l’amitié dans sa vie. Tout semble aller rondement pour elle, mais au fur et à mesure que le roman avance, on se rend compte qu’elle essaie, en entretenant un horaire surchargé et des relations amoureuses sans lendemain, de s’étoudir. D’oublier qu’elle n’aime pas vraiment son emploi, elle qui voudrait devenir documentariste. Et surtout, oublier qu’elle n’a plus de mère…

Dans ce roman, les personnages sont vrais, entiers. Il y a beaucoup d’amour, beaucoup d’amitié, mais aussi des questionnements, de la rage, de la peine. Pendant ma lecture, je me suis souvent demandée si l’auteure s’était inspirée de faits vécus pour écrire son histoire. Je me suis reconnue dans les relations amicales de Maxime, surtout lorsqu’elle parle de son ami Charles, le musicien africano-asiatique qui est son meilleur ami.

 

Ce roman est le premier d’Élisabeth Locas, qui est comédienne de formation, et j’espère réellement qu’elle en écrira d’autres.

Je donne à cette histoire la note de 4,5/5.

Advertisements

Chronique spectaculaire : Star Académie 2012

 

Hier, j’ai eu la chance d’assister au spectacle de la cuvée 2012 de Star Académie, à la Place Banque Scotia d’Ottawa. Et pas de n’importe quelle façon, s’il vous plait… Dans une loge, accompagnée de 7 autres personnes que j’aime beaucoup. Loge de 8 personnes qui s’est rapidement transformée en loge de 18 personnes… Mais ça, c’est une autre histoire!

J’étais vraiment heureuse de voir ce spectacle. Je n’avais jamais eu la chance de voir les autres moutures de Star Académie en live, et personnellement, je trouve que cette année, ils sont tous talentueux, bien que j’aie mes préférés dans le lot. (Bryan Audet et Jean-Marc Couture, épousez-moi, merci!) Je n’ai pas été déçue de la performance des 14 chanteurs, ni de la mise en scène qui était par moment assez spectaculaire (comme le nom de cette chronique), mais il y a quelques petites choses qui m’ont fait m’interroger durant la soirée. Voici donc une liste des  meilleurs et des moins bons points du spectacle, selon moi :

 

Les points forts de la soirée

1- C’était un spectacle sans temps morts, avec autant de chansons qui font danser que de chansons qui vous émeuvent.

2- La mise en scène était interactive, les académiciens savent comment faire réagir leur public, se mêlaient souvent à la foule.

3- Des invités surprises qui ont bien fait leur effet – sur moi, en tous cas. Qui aurait pu penser que Michel Rivard, Marjo et Maxime Landry se déplaceraient à Ottawa? J’aurais plus pencher pour Damien Robitaille, de qui les académiciens ont fait une chanson en medley, mais je suis tout de même ravie.

4- De la pizza et des breuvages gratuits pendant le spectacle… C’est la grande classe quand même!

5- Des numéros étonnants (ou pas, si vous connaissez les goûts des académiciens) tels que Jason Guérette qui interprète du Metallica et Simon et Andréanne L. qui chantent Moves like Jagger. Commentaire de Rouquinette, qui est gentiment venue avec moi même si elle n’a pas suivi Star Académie : « Elle a la même voix que Christina Aguilera, c’est fou! ».

Et les points faibles…

 Bien que sur le disque, les 14 académiciens ont leur propre chanson solo, en spectacle, seulement quelques uns ont eu la chance de démontrer ce qu’ils pouvaient faire. À croire qu’ils ont mis les plus populaires en avant… Un peu décevant.

En général, j’ai passé une excellente soirée. Merci à Rouge FM pour leur concours et à ma Marraine pour l’invitation! Hihihi. J’espère vous avoir donné le goût de les voir avec cette chronique!

Emprunt entre filles

Image

 

Lors d’une soirée de filles ce soir, mon amie Rouquinette m’a prêté le livre Désirs, vertiges et autres folies d’Élisabeth Locas. Elle avait acheté ce roman lors de notre visite au Salon du Livre de l’Outaouais il y a quelques mois et j’ai tout de suite été attirée par son résumé. Vous êtes curieux de le découvrir? Le voici donc :

Maxime Bousquet, vingt-sept ans, recherche l’accomplissement avec un grand «A». Dévouée à son travail de reporter, esclave d’un téléphone qui ne dérougit pas, elle tente de trouver sa voie dans un monde où tous les coups sont permis et où sa blondeur ne lui fait pas que des cadeaux…

Avec cet horaire impitoyable, Maxime trouve-t-elle du temps pour l’amour? Célibataire désillusionnée par la vie de couple et la vie de famille, elle veut plutôt profiter de sa jeunesse et de sa liberté auprès de son meilleur ami Charles et de ses grandes copines Simone, Gaëlle et Alexandra. Et auprès d’amants de passage, bien sûr.

Au moment où Max croit que son existence ne peut pas être plus étourdissante, de troublants revers surviennent. Un big bang progressif qui la force à tout remettre en question.

Une histoire de journaliiiiiiiiste! Ce sera donc le prochain roman que je lirai lorsque j’en aurai l’occasion. Eh oui! Encore du chick-litt! Je vais devenir experte en la matière! Hahaha 😉

Chronique Popcorn : Comment prévoir l’imprévisible

Image

 

Résumé du film gracieuseté de Cinoche.com :

Chaque femme vit sa grossesse d’une manière différente. Jules, une entraîneuse vedette de la télévision, tente de garder la forme malgré les ravages que son enfant à naître inflige à son corps sculpté; Wendy, propriétaire d’un magasin de maternité, doit affronter la triste réalité que la maternité ne lui apporte pas le rayonnement qu’elle espérait; Holly, après plusieurs tentatives de concevoir un enfant naturellement, doit se résigner à l’adoption, alors que Rosie vit avec un important dilemme suite à une grossesse non désirée. Chaque femme vit sa grossesse à sa façon, mais toutes s’entendent pour dire qu’un bébé est un miracle et un précieux cadeau.

Comment prévoir l’imprévisible (V.F. de What to expect when you’re expecting) est une comédie qui nous permet de voir ou de revoir plusieurs acteurs connus, tels que Cameron Diaz, Matthew Morrisson, Chris Rock… et la chanteuse Jennifer Lopez qui fait un retour sympathique au grand écran en interprétant le personnage d’Holly. Ce film traite de maternité tout en étant intéressant à suivre pour ceux qui ne sont pas encore parents. J’ai particulièrement aimé le côté télé-réalité du film et le fait qu’il y ait un côté danse et musique. À certains moments, le scénario m’a rappelé le film Saint-Valentin, où on suivait les péripéties de plusieurs couples aux alentours du 14 février. Bref, sans être le film du siècle, cette comédie est agréable à regarder, surtout lors d’une soirée entre filles. Je lui décerne la note de 8/10.